Mélangeotron

discours de Nicolas Sarkozy

(avec une touche de H.P. Lovecraft)

L'autorité je la revendique et je l'assume. Bien sûr qu'il y a des choses formidables à Grenoble et dans l'Isère qui pourrait le contester. On en a besoin. Dans les tenir en échec. Un objet blanc qui brillait sous les religions n'ont rien à voir avec le pouvoir temporel. Il est la victime expiatoire de ce désastre. Battons-nous pour la France qui nous dépasse et nous sont étrangères. Y'ha-nthlei ne fut pas détruit quand les délinquants ignorent les frontières administratives de nos communes, de nos départements et même de nos régions. Nous avons fait depuis la loi Besson de grands progrès pour me plonger dans des abîmes innommables de ténèbres et d'inconnu ; tous les quartiers les demandent. Mais c'est un pays chrétien dans leurs noirs abîmes, à attendre et à s’affaiblir peu à peu, tandis que les compétences, les idées et les convictions de ceux qui pouvait être appelé à l’aide au moyen d’une incantation infernale, pour moi. Battons-nous pour la France qui nous dépasse et nous sublime, battons-nous pour digérer ; ses réactions nervales aux stimulants habituels n’avaient aucun rapport avec toutes les menaces que portent en elles les transformations du monde.

Créer un autre ménage

(également disponible sous forme de bot Twitter).

  • Partager